Les paronymes : utiliser le bon mot pour… | Rédaction Manon Arcand

Blogues

Accueil Blogues Les paronymes : utiliser le bon mot pour être bien compris

Les paronymes : utiliser le bon mot pour être bien compris

Éruption Irruption

Amener OU emmener?

Apporter OU emporter?

Parce que OU par ce que?

À l’attention de OU À l’intention de?

Démystifier OU démythifier?

Recouvrer OU recouvrir?

Ces mots dont la prononciation et l’orthographe se ressemblent, mais dont le sens diffère sont appelés des paronymes. Il en existe d’autres comme conjecture-conjoncture, éminent-imminent, éruption-irruption. Comme leur sens diffère, on peut utiliser le mauvais mot dans un texte, créant ainsi une confusion et une incompréhension chez le lecteur.

Parfois, l’impact sera faible, mais dans certains cas, comme dans des textes légaux et juridiques, l’utilisation du mauvais mot pourrait aller jusqu’à vous faire perdre une cause. L’Office québécois de la langue française/paronymes, les manuels et les sites web spécialisés de la langue française énumèrent des listes de paronymes avec leurs définitions; il est bon d’y référer lorsque nous ne sommes pas certains de l’emploi d’un mot.

Par exemple, dans la correspondance administrative (lettre par ex.), on utilisera À l’attention de pour identifier clairement le destinataire du message, tandis que dans les autres types de textes, on emploiera plutôt à l’intention de dans une phrase : « J’ai envoyé ce colis à l’intention de Jeanne, qui l’attendait depuis quelques jours ».

Je vois régulièrement l’expression par ce que à la place de parce que dans des textes. Parce que signifie « pour la raison suivante », l’expression répond à un pourquoi, annonce une cause. De l’autre côté, par ce que signifie « par la chose que » : par exemple, « Steven est très troublé par ce que tu lui as dit ».

Les derniers exemples sont souvent confondus : apporter vs emporter et amener vs emmener. Les distinctions s’expliquent par 1) objet inanimé ou être animé, 2) le point de vue où l’on se place. On apporte ou on emporte une chose, un objet. On amène ou emmène une personne, un animal ou une chose qu’on ne porte pas. Apporter et amener s’emploient pour décrire un mouvement qui aboutit à, rapproche de l’endroit dont on parle, alors qu’emporter et emmener nous éloignent de cet endroit. Par exemple, on dira : « Vous pouvez apporter vos ordinateurs portables en classe », « N’emportez avec vous que le strict minimum », « Emmenez-moi loin d’ici », « Amenez ce rat au laboratoire ».

En employant les bons mots, vous vous assurez d’être bien compris.

Manon Arcand, Rédactrice-réviseure


tags:

 

© 2019 Rédaction Manon Arcand. Tous droits réservés